Piscine
Lundi - Vendredi : 8h-19h et Samedi 9h-17h - Service client : 9h-12h Lundi - Vendredi
Piscine Center > Informations Piscine Center > Comment renforcer une piscine en bois ?

Comment renforcer une piscine en bois ?

La piscine hors sol ne dispose pas d'une espérance de vie illimitée et pour espérer la garder le plus longtemps possible dans son état d'origine face aux éventuels risques de fissures, de déformations sans oublier l'impact des conditions climatiques, certaines techniques permettront de la renforcer durablement. Le renforcement comme l'entretien de sa piscine hors-sol en bois sont des opérations peu contraignantes techniquement mais indispensables à connaître pour offrir à son bassin une durée de vie la plus longue possible.

Comment entretenir le bois de sa piscine ?



Dans le domaine de la piscine et tout particulièrement dans celui des modèles hors-sol, le bois est sans conteste le matériau le plus plébiscité d'une part pour son aspect naturel et d'autre part pour l'esthétisme qu'il offrira au bassin. La contrepartie d'un tel choix est qu'il s'agit d'une matière d'une grande sensibilité et très fragile face aux diverses agressions extérieures. Cependant, des réflexes simples et une bonne connaissance des propriétés du bois permettront d'en préserver l'aspect et d'en prolonger la durée de vie. Certes, la qualité du bois composant une piscine hors sol est généralement prévue pour durer. Néanmoins, les couches supérieures de ce matériau s'avèrent sensibles au rayonnement solaire et aux variations climatiques sans oublier les traces pouvant être laissée par l'eau. La préservation de ce bois passe donc par un entretien régulier et adapté. Si la piscine hors sol en bois est située dans une zone géographique au sein de laquelle les variations de température sont très importantes d'une saison à l'autre, entre sécheresse et grand froid, les risques que ce matériau gonfle, se fendille ou se contracte seront à prendre sérieusement en compte. Pour se prémunir face à cette situation, un entretien adapté notamment à l'aide d'un produit dont la composition contiendra une substance hydrofuge contre l'humidité sera la solution à privilégier. En tout état de cause, le propriétaire de la piscine hors sol devra systématiquement se référer à la documentation technique de celle-ci qui aborde notamment les produits et réflexes à avoir pour entretenir celle-ci.

Si la structure du bois peut subir une altération, il peut en aller de même pour sa teinte. Pour éviter que le bois de sa piscine perde sa couleur d'origine, il faudra s'astreindre chaque année à l'application d'une couche de dégriseur dans un premier temps et d'un saturateur dans un second temps. Le premier produit va s'attacher à nettoyer le bois en le débarrassant de toute trace ou salissure et va contribuer par la même occasion à ouvrir ses pores. Le second va avoir pour rôle de re-teinter le bois qui aura perdu sa brillance et sa teinte originelle. En outre, il existe sur le marché certains saturateurs aux propriétés anti-UV très efficaces. Si le soleil est considéré, à juste titre, comme l'une des conditions essentielles à toute baignade, son effet n'est pas neutre sur l'aspect et la couleur du bois. Avec une exposition prolongée aux rayons solaires et aux UV, le bois va se décolorer, devenir terne et s'éloigner progressivement de sa couleur d'origine. La mise en ?uvre de ces précédentes mesures permettra d'en atténuer les conséquences sur ce matériau. A noter, ce phénomène naturel est sans conséquence sur les propriétés intrinsèques du bois et seul son esthétisme est ici concerné. Il ne sera pas judicieux non plus de recourir à un vernis en vue de ce type de situation d'autant plus que cette catégorie de produits a plutôt tendance à empêcher le bois de respirer et de dégorger l'humidité accumulée.

Prévention contre l'humidité ?



Renforcer sa piscine hors-sol passe nécessairement aussi par un traitement préventif du phénomène d'humidité. Celui-ci est l'une des causes majeures de dégradation des bassins en bois. Il ne faut pas oublier que ce matériau est avant tout une structure vivante qui va donc « respirer » et va se gorger d'eau et d'humidité, ce qui constituera un terrain particulièrement propice à l'apparition et à la prolifération de certaines formes de vie. En clair, un bois rencontrant des problèmes d'humidité verra le développement d'une faune composée notamment de champignons et d'insectes en tout genre. Sans intervention de son propriétaire, le bois peut, sous l'action de l'humidité, pourrir et entraîner des dommages irréversibles au bassin. La question de l'entretien et du traitement du bois contre l'humidité va dépendre du type de bois dont il s'agit.

Pour les bois de type 4 et 5, il ne sera pas nécessaire de les traiter contre les champignons et les insectes en raison de leur haute résistance. En revanche, si la piscine hors-sol est constituée avec du bois de qualité inférieure, l'application de ce type de produits sera hautement recommandée et tout particulièrement si le bassin se trouve au sein d'une région humide. Pour s'épargner ce genre de désagrément, mieux vaut, en amont, sélectionner un bois aux propriétés anti-humidité incontestables. Pour limiter d'autant plus les conséquences de ce phénomène sur le bois d'une piscine, l'autre mesure à prendre est d'isoler d'emblée son bassin de toutes les sources potentielles d'humidité dont la première et la plus ravageuse est celle venant du sol. A ce titre, la solution la plus judicieuse sera de procéder à l'installation d'un tissu géotextile sous le bassin.

Lutter contre le vieillissement



Renforcer sa piscine hors-sol passe également par la mise en place de mesures destinées à ralentir son vieillissement. Si les piscines autoportantes et gonflables possèdent leurs propres solutions, il en est de même pour celles qui sont hors-sol et en bois. Il faut savoir que la grande majorité des bois rentrant dans la structure d'une piscine de ce type est spécialement traitée face aux agressions solaires, à l'humidité ainsi qu'à l'usure. Certains types de bois afficheront, à ce sujet, une résistance nettement supérieure aux autres comme par exemple le doussié ou le teck. Cependant, même les bois les plus performants ne pourront demeurer intacts avec le temps et face à un usage intensif du bassin. Ce matériau va ainsi s'altérer sous l'effet du rayonnement solaire en perdant notamment sa teinte et en devenant terne au fur et à mesure des saisons. Comme évoqué précédemment, le recours à des saturateurs et à des dégriseurs constitueront des solutions performantes. L'une des principales manifestations du temps sur le bois d'une piscine est l'apparition de fissures. Dès que celles-ci seront repérées, le propriétaire du bassin aura tout intérêt à louer les services d'un expert du domaine qui saura prendre les dispositions nécessaires selon la gravité de ces dernières. En tout état de cause, un traitement préventif à l'aide d'un produit hydrofuge sera à envisager.

Pour offrir à sa piscine hors-sol une durée de vie optimale, certaines mesures sont à appliquer avant même son installation. Préalablement à sa mise en place, le terrain sur lequel celle-ci doit être placée doit faire l'objet d'un nivellement rigoureux et doit être aménagé en conséquence. En effet, si un mouvement de terrain se produit par la suite, les dommages causés à la structure de la piscine seront impossibles à réparer. Dès les premiers signes de vieillissement de sa piscine hors-sol et avant d'envisager de la remplacer purement et simplement, une opération de rénovation pourra très bien être réalisée. Pour cela, l'établissement d'un devis auprès d'un professionnel permettra de mieux réaliser son arbitrage entre un remplacement et une rénovation de sa structure.
Les avantages
  • N° Vert 0 800 815 028
    +33 (0)4 94 55 67 67
  • Un piscinier à votre écoute
  • Lundi - Vendredi : 8h-19h et Samedi 9h-17h - Service client : 9h-12h Lundi - Vendredi
Inscription Newsletter