Piscine
Lundi - Vendredi : 8h-19h et Samedi 9h-17h - Service client : 9h-12h Lundi - Vendredi
Piscine Center > Informations Piscine Center > Normes éclairage autour piscine

Normes éclairage autour piscine

Contrairement à ce que l'on pense, il est tout à fait possible d'éclairer une piscine. Comme on le sait tous, l'électricité et l'eau ne font pas bon ménage et ce principe est parfaitement valable au niveau d'une piscine. Pour une meilleure protection du bassin et surtout, de ses utilisateurs, aussi bien dans l'eau qu'aux alentours de la piscine, il est donc impératif de respecter des règles de sécurité strictes au moment d'installer les luminaires. L'installateur doit donc se conformer aux dispositions de la NF C15-100 appelée norme installateur. L'éclairage de la piscine ne se limite pas uniquement à un aspect décoratif, mais assure également une fonction de sécurité, pour que les bains de minuit dans l'obscurité ne virent pas au cauchemar.

Les volumes de sécurité



Publiée par l'Union technique de l'électricité ou UTE, la norme C 15-100 section 702 régit toutes les dispositions relatives à la mise en place des installations électriques au niveau des bassins, des piscines, des pédiluves. Sa couverture s'étend également au niveau de toutes les zones qui entourent ces infrastructures. À l'instar de la salle de bains, la piscine est subdivisée en trois zones distinctes. Chacune d'entre elles définit les différents types de luminaires autorisés, en fonction de leur emplacement. En d'autres termes, pour chaque volume, certains luminaires sont autorisés tandis que d'autres sont directement proscrits, pour des raisons de sécurité.

Le « Volume 0 » correspond donc à l'intérieur de la piscine et du pédiluve. Il s'agit tout simplement des différentes parties intérieures du bassin qui se trouvent aussi bien au-dessus ou sous le niveau de l'eau. Le principe est le même aussi bien pour une piscine enterrée ou semi-enterrée qu'une piscine hors-sol. Le « Volume 1 » concerne ensuite les zones qui se trouvent aux alentours de la piscine, que celle-ci soit encastrée ou hors-sol. La première limite de cette zone est le périmètre du bassin, et éventuellement du pédiluve, et s'étend sur une distance de 2 mètres sur chaque côté.

Pour le cas d'une piscine encastrée, le volume 1 s'étend jusqu'à 2 mètres de longueur depuis les bords de la piscine et du pédiluve. En ce qui concerne le plan horizontal, le volume 1 s'étend sur 2,5 mètres à partir du sol ou la surface où peuvent se tenir les usagers. À noter toutefois que le point de départ de ces zones change lorsque la piscine est équipée d'infrastructures supplémentaires comme les plongeoirs. La même hauteur de 2,5 mètres est toujours de mise, mais la surface du plongeoir reste cette fois-ci la limite à prendre en compte, avec un surplus de 1,5 mètre de part et d'autre du plongeoir.

En revanche, pour le cas de la piscine hors-sol, le volume 1 débute au niveau des bords du bassin, et sur une distance de 2 mètres. La hauteur de 2,5 mètres sera calculée à partir du bord supérieur de la structure. Sur les côtés, et plus précisément à la limite des 2 mètres sur les alentours de la piscine, la hauteur du Volume 1 qui s'établit à 2,5 mètres sera calculée à partir du sol. La hauteur de la piscine sera reportée à l'angle où se rejoignent la hauteur depuis le sol et celle qui débute au niveau du bord supérieur du bassin. Enfin, le « Volume 2 » correspond à la zone qui commence à la limite du Volume 1, et qui s'étend sur 1,50 mètre aux alentours de la piscine. En ce qui concerne la hauteur, celle-ci aura pour point de départ le sol lui-même. La définition du Volume 2 est identique pour la piscine hors-sol et la version enterrée.

Les normes électriques à respecter



La définition des trois volumes différents de la piscine permet de déterminer les règles de sécurité à suivre sur chaque zone. Les dispositions des normes de sécurité en vigueur imposent donc qu'au niveau des volumes 0 et 1, aucun appareillage n'est autorisé et ne doit en aucun cas y être installé. Une exception est toutefois accordée pour les piscines de petites dimensions. Il est en effet possible d'y mettre en place des socles des socles de prise de courant, mais à condition de respecter quelques mesures. L'installation doit impérativement se trouver à au moins 0,3 m du sol fini et à plus de 1,25 m des bords principaux de la piscine.

L'alimentation doit ensuite être individuelle, grâce à un système de séparation électrique, et entièrement protégée par un système de protection à courant différentiel maximal de 30 mA. En ce qui concerne le niveau de tension, la très basse tension de sécurité ou TBTS est obligatoire, c'est-à-dire en 30V en courant continu et 12V en courant alternatif. D'après les exigences des normes de sécurité en vigueur, le transformateur électrique doit être exclusivement installé en dehors des volumes 0, 1 et 2. Pour une utilisation entièrement sécurisée de la piscine, il est également impératif de bien définir les indices de protection auxquels il faut se référer pour les luminaires à mettre en place aux alentours du bassin. Il est tout de même utile de préciser que l'indice de protection connu sous l'appellation IP détermine la protection du luminaire et du matériel utilisé contre l'eau et la poussière.

La norme en vigueur exige donc que seuls les luminaires avec un indice IPX8 sont autorisés en Volume 0. Au niveau de cette zone, aucun appareillage, et plus précisément aucun appareil d'utilisation n'est autorisé, à l'exception de ceux qui sont alimentés par un courant en très basse tension. En guise d'exemple, les luminaires en indice IP68 seront autorisés au niveau du Volume 0. En revanche, les systèmes d'éclairage avec indice IPX5 ou plus trouveront parfaitement leur place en Volume 1. Tel est le cas par exemple des spots encastrables à indice IP65. À noter toutefois qu'à l'instar du Volume 0, le Volume 1 requiert des luminaires alimentés par une très basse tension de sécurité de 30V en continu et 12V en alternatif.

Tout comme le Volume 1, le Volume 2 est autorisé à accueillir des luminaires à indice IPX5 ou supérieur, et des modèles à IPX2 dans certains cas. Si la piscine est aménagée en extérieur, l'indice IPX5 est de rigueur. Par contre, pour le cas d'une piscine intérieure, l'indice IPX5 reste toujours valable, même si le luminaire est atteint par les projections d'eau, comme celles provoquées par le processus de nettoyage. Dans le cas contraire, il est tout à fait possible d'opter pour un luminaire à indice IPX2.

L'alimentation des systèmes d'éclairage reste le même que celui appliqué en volume 0 et en volume 1, à savoir une TBTS à 12V en alternatif et 30V en continu. Le transformateur doit être placé en dehors des limites des trois volumes. Il est également impératif que les luminaires de classe II à isolation à isolation renforcée soient protégés par un disjoncteur différentiel de 30 mA.

Quel système d'éclairage choisir ?



Le balisage lumineux est l'une des solutions d'éclairage les plus pratiques et les plus accessibles pour une piscine. En plus d'être décoratif, ce dispositif assure la sécurité du bassin. Les spots encastrés sont donc parfaits pour ce type d'éclairage. Directement installés au niveau du sol, dans le respect des exigences pour chaque volume, ils offrent une luminosité suffisante pour permettre aux utilisateurs du bassin de se déplacer autour de la structure en toute sécurité et sans obstacle, et de voir de manière très claire les limites du bassin. Par conséquent, les spots encastrés réduisent les risques de chute dans l'eau, suite à une mauvaise visibilité.

D'une manière générale, le balisage lumineux est placé en zone 1. L'installation requiert donc des luminaires à indice IP65 ou IP67, avec des spots de classe III alimentés grâce à une très basse tension de sécurité. Présentant une très faible consommation électrique, ne dégageant pas de chaleur et avec un niveau d'étanchéité élevé, les modèles fonctionnant grâce à la technologie LED sont à privilégier. De plus, ils sont proposés dans différents coloris. Enfin, pour éviter d'éblouir, les luminaires avec un flux lumineux modeste de 200 lumens maximum ainsi qu'un faisceau large sont recommandés.
Les avantages
  • N° Vert 0 800 815 028
    +33 (0)4 94 55 67 67
  • Un piscinier à votre écoute
  • Lundi - Vendredi : 8h-19h et Samedi 9h-17h - Service client : 9h-12h Lundi - Vendredi
Inscription Newsletter