Piscine
LUNDI-VENDREDI DE 8H30 À 19H00, SAMEDI 9H00 À 12H00 ET DE 13H30 À 17H00
Piscine Center > Informations Piscine Center > Normes barrière de protection et portillon pour piscine

Normes barrière de protection et portillon pour piscine

Dans le but de diminuer le nombre de décès par noyade, la loi oblige désormais aux propriétaires de bassins privés de se doter de certains équipements de sécurité. Dans le cadre de la loi relative à la sécurisation des piscines privées, pas moins de quatre normes portant sur les équipements devront ainsi être scrupuleusement appliquées par les détenteurs de piscine parmi lesquelles figure celle sur les barrières de sécurité.

Bien choisir sa barrière de protection



Parmi les nombreux dispositifs de sécurité à mettre en place aux abords de sa piscine, la barrière de protection est sans aucun doute celui ayant le plus démontré son efficacité et son caractère préventif et dissuasif. Pour sélectionner le modèle le mieux adapté à son bassin, à ses dimensions et à sa profondeur, il est impératif d'avoir une parfaite connaissance de la réglementation applicable actuellement. La barrière de protection d'une piscine doit être conforme à certains critères de dimensions, de robustesse, de hauteur et doit offrir un système de verrouillage permettant de sécuriser au mieux l'accès au bassin aux seules personnes habilitées.

De même, l'emplacement d'un tel équipement n'est en aucun cas le fruit du hasard et là aussi, une réglementation très stricte aborde cet aspect et en définit le champ d'application. Il relève de la responsabilité des propriétaires de piscine (pour les bassins déjà existants) et aux maîtres d'ouvrage (pour les bassins nouvellement construits) de veiller à mettre en place un dispositif de sécurité adapté.

Si ces derniers ne se conforment pas à la réglementation, ils s'exposeront à de lourdes amendes ainsi qu'à des poursuites d'ordre pénal si un accident venait à se produire. Une raison supplémentaire d'avoir une parfaite connaissance des normes applicables dans ce domaine.

Barrière de protection : Une réglementation à appliquer à la lettre



Pour qu'une barrière de piscine et son portillon soient considérés comme homologués, il est impératif que ces derniers respectent les critères imposés notamment par la norme NF P 90-306. Cette dernière aborde plus particulièrement les questions de hauteur ainsi que de dimensions pour ce type d'équipements pour piscines privées. En terme de hauteur, la barrière de sécurité doit faire au moins 1.22 mètres de haut. Cette hauteur minimale empêchera ainsi les enfants (surtout ceux âgés de moins de 5 ans) de passer au-dessus de la barrière, ni en l'enjambant, ni en l'escaladant.

De même, la garde au sol (la distance séparant le sol de la partie inférieure de la barrière) ne devra pas mesurer plus de 25 millimètres. Pourquoi un tel critère ? Tout simplement pour éviter qu'un objet quelque qu'il soit et notamment un jouet, ne puisse passer sous la barrière, ce qui évitera ainsi à l'enfant d'être tenté de la franchir pour récupérer son précieux bien.

Toujours parmi les critères à connaître pour disposer d'une barrière de piscine aux normes, il faut savoir qu'il existe différents types de modèles, soit aérés (avec des barreaux), soit pleins (avec des panneaux). Si le propriétaire d'une piscine choisit une barrière avec barreaux, l'espace entre ces derniers devra obligatoirement mesurer entre 45 et 202 millimètres, ceci afin d'empêcher un enfant en bas-âge de se glisser entre ces derniers.

Les caractéristiques obligatoires d'une barrière de piscine ne s'arrêtent pas uniquement à sa hauteur et à ses dimensions. Il est impératif que cette dernière affiche une robustesse satisfaisante et sécurisant au maximum son accès. A ce titre, la réglementation impose un système de fixation bien précis, à savoir un système à vis.

De même, en terme de fixation au sol et afin d'éviter que la barrière ne puisse être arrachée, celle-ci devra être installée et fixée sur un support dur, idéalement une dalle en béton. Pour l'ancrage au sol de la barrière, les vis utilisées devront impérativement être composées d'acier et être inoxydables pour que celles-ci ne puissent pas se détériorer dans le temps. Toujours en ce qui concerne les vis, ces dernières devront, dans la mesure du possible, être recouvertes de caches afin de limiter les risques de blessures au moment d'accéder au bassin. La barrière de sécurité installée autour de la piscine doit également présenter une bonne aptitude à résister aux chocs et à toute force de projection supérieure ou égale à 50 kilos. Bien évidemment, cet équipement étant installé de façon permanente avec la plupart des modèles, il est impératif que la barrière et son portillon puissent résister à toutes les variations météorologiques sans se détériorer.

La composition même de la barrière est soumise à certaines normes. Le matériau utilisé doit ainsi éviter tout risque de coupure et être parfaitement lisse. A ce titre, certains matériaux comme le plastique, certains bois ou encore le PVC seront d'excellents choix et conformes aux critères imposés. Il existe des barrières de piscine qui sont démontables ou rigides. Bien qu'il s'avère plus onéreux que son homologue démontable, le modèle rigide constitue un bon investissement sur le long terme d'autant plus que certains modèles disposent d'un design discret et élégant et capable de s'intégrer sans problème au sein du jardin.

Même si les contraintes sont moins importantes avec une piscine hors-sol, il peut être très judicieux de faire installer ce type d'équipement pour cette catégorie de bassins. Pour trouver une barrière de piscine et son portillon qui soient conformes aux prescriptions en vigueur, des spécialistes tels que l'entreprise Piscine Center proposent des équipements de qualité et dotés des homologations requises.

L'emplacement de la barrière de protection : Une autre obligation légale



La barrière de sécurité d'une piscine est également soumise à des normes strictes relatives à sa localisation. Ainsi, l'emplacement de cette dernière doit-être à une distance minimale d'un mètre par rapport au bassin. Cette distance doit permettre de conserver une surface suffisante pour circuler librement autour de la piscine. Outre les abords directs de la piscine, la barrière ne doit pas non plus se trouver à moins de 1.10 mètres d'un mur, d'une fenêtre ou de tout autre édifice pouvant être escaladé en vue de pénétrer dans l'espace piscine.

Point particulier : Dans l'hypothèse où la barrière, pour des raisons d'agencement de terrain, devait obligatoirement être collée au mur d'un bâtiment, il est impératif que ce dernier ne dispose d'aucune ouverture ou de balcon côté bassin et qui pourrait permettre de franchir la barrière autrement que par son portillon.

Autre critère essentiel pour une barrière de sécurité pour piscine, son système de verrouillage doit empêcher un enfant en bas-âge de l'actionner lui-même et rentrer seul au sein de l'espace piscine. Les barrières qui sont actuellement commercialisées disposent de différents types d'ouverture dont les principales sont les ouvertures pivotantes, coulissantes ou tournantes. Quel que soit le système choisi, le portillon devra obligatoirement, une fois celui-ci actionné, être ouvert depuis l'extérieur de la piscine et devra disposer de deux types d'ouvertures distinctes afin de rendre l'ouverture impossible pour un enfant. Qu'il s'agisse de taquet, de cylindre ou encore d'une simple poignée, l'association de deux systèmes d'ouverture différents sécurisera grandement l'accès au bassin.

Description : Equipement incontournable pour la sécurisation d'une piscine privée, la barrière de sécurité doit répondre à différentes normes pour être jugée conforme à la réglementation.
Les avantages
  • N° Vert 0 800 815 028
    +33 (0)4 94 55 67 67
  • Un piscinier à votre écoute
  • LUNDI-VENDREDI DE 8H30 À 19H00, SAMEDI 9H00 À 12H00 ET DE 13H30 À 17H00
Inscription Newsletter