Piscine
Lundi - Vendredi : 8h-19h et Samedi 9h-17h - Service client : 9h-12h Lundi - Vendredi
Piscine Center > Informations Piscine Center > Durée de filtration d'une piscine

Durée de filtration d'une piscine

Quel que soit le type de filtration que vous avez choisi, le processus pour obtenir une eau propre prend un certain temps. Pour calculer au mieux le temps que votre système de filtration va prendre pour votre bassin, voici quelques informations utiles.

Calcul du temps de filtration : les paramètres à prendre en compte



La principale question que se posent les propriétaires de piscine concerne le temps qui sera employé pour filtrer au mieux son eau. Il existe pour cela plusieurs critères à prendre en compte. Parmi ces paramètres, le plus important est sans conteste la température de l'eau.

Même si la corrélation entre température et filtration ne semble pas évidente au premier regard, elle est toutefois importante. Pourquoi ? Tout simplement parce que lorsqu'il fait chaud, l'eau se salit plus vite - les bactéries mais aussi les champignons, les algues? - se développent en plus grand nombre et plus rapidement. A l'inverse, quand la température de l'eau est inférieure à 12°, ces micro-organismes ne se développent plus. La filtration sera donc beaucoup plus rapide. A noter encore que même s'il n'y a pas de soleil, les algues peuvent se développer. Il en est ainsi par exemple si le temps est à l'orage.

De même, la durée de filtration pourra être augmentée en cas de pluie. Celle-ci étant plus ou moins acide, elle va modifier l'eau.

La durée va donc dépendre de la météo et sera donc différente si vous filtrez au printemps ou en plein été. Pour calculer la durée de filtrage par rapport à cet élément, une formule est disponible. Simple, elle consiste à diviser par deux la température de l'eau. Ainsi si votre eau est à 22°, il vous faudra 11 heures pour filtrer au mieux l'eau du bassin en totalité. Cette opération s'utilise du printemps à l'automne.

En hiver, si votre piscine a besoin d'être filtrée - en dehors de l'hivernage par exemple - et si l'eau a une température inférieure à 14° vous pourrez diviser par trois la température. Ainsi, si votre eau est à 15°, il faudra 5 heures.

Autre paramètre à prendre en compte, le cycle de filtration. C'est une autre méthode sans doute moins simple mais tout aussi efficace pour calculer la durée de filtration. Le cycle de filtration se calcule en heure. Pour cela, il faut diviser le volume d'eau de votre piscine (en m3) par le débit de votre pompe (en m3/h).

Le cycle est généralement inférieur à 4 heures. Le nombre de cycles par jour peut se définir ainsi : Si l'eau a une température inférieure à 10°, la filtration est aléatoire. Dans tous les cas, vous n'aurez pas à utiliser de produits de traitement et pourrez limiter le nombre de cycles à un par jour.

Lorsque l'eau est à une température comprise entre 10 et 14°, divisez celle-ci par trois. Comptez un cycle par jour, c'est amplement suffisant.

Si la température grimpe entre 15 et 20°, il vous faudra diviser par 2 celle-ci et prévoir entre un et deux cycles quotidiens. Entre 20 et 24°, le nombre de cycles augmente et atteint 3 opérations par jour.

Si les températures sont plus élevées, il faudra 4 cycles par jour pour une eau entre 25 et 29°. Au-delà, prévoyez une filtration permanente. Si vous préférez une durée plus restreinte, privilégiez le jour.

A présent que vous avez ces deux données, vous pouvez réaliser un calcul précis de la durée qui sera utilisée pour filtrer votre bassin.

Le temps de filtration en chiffres



Pour simplifier, sachez que pour une piscine privée moyenne, il faudra compter 8 heures de filtrations par jour si l'eau est comprise entre 16 et 24° et si vous utilisez un traitement au chrome ou encore au chlore. Si vous avez opté pour un traitement à l'oxygène actif ou au PHBM, il faudra 12 heures.

Si l'eau est plus fraiche - entre 12 et 16°, vous pourrez programmer une filtration de 6 heures avec du chrome et de 7 heures avec l'oxygène actif et de deux heures pour une température inférieure à 10°.

n effet, les traitements peuvent faire varier le temps de filtration. Si vous utilisez de l'oxygène actif ou du PHMB, il vous faudra allonger votre temps de filtration. Ces produits ne présentent en effet aucun effet rémanent et doivent donc être filtrés pour être éliminés. Les traitements au chlore ou au chrome n'influent en rien sur le temps de filtration.

S'il fait chaud, comptez 20 heures de filtration pour une eau entre 27 et 30°. Vous pouvez dans ce cas répartir cette durée en plusieurs cycles - trois au maximum.

La puissance de votre pompe peut aussi modifier la durée de filtration. Plus elle est puissante, plus la filtration pourra être rapide. Dans l'idéal la pompe est adaptée au volume de votre bassin. Si ce n'est pas le cas et que votre pompe n'est pas suffisamment puissante, le temps de filtration sera plus long.

Un ajustement précis du temps de filtration



La durée de filtration va aussi dépendre de la fréquentation de la piscine. Plus il y a de nageurs, plus l'eau sera sale. C'est inévitable. Il faudra donc rajouter quelques heures pour filtrer au mieux. IL existe là encore un calcul pour savoir combien de temps ajouter. Pour cela, divisez le nombre de baigneurs par le débit de votre pompe (en m3/h) puis multipliez le résultat par deux. Le résultat sera à ajouter à la durée de filtration calculée plus haut.

Pour que la filtration soit sans faute il existe encore quelques règles à connaître. Ainsi, si vous lancez votre système de filtration lorsqu'il y a des baigneurs, elle sera plus efficace. Les bactéries et autres impuretés seront alors filtrées immédiatement et ne stagneront pas dans l'eau. L'environnement de la piscine peut aussi avoir un rôle important. S'il y a des arbres ou arbustes qui perdent leurs feuillages, le nettoyage devra être plus long pour un résultat de qualité.

Nous avons déjà parlé des bactéries et autres algues qui aiment la lumière du jour et le soleil. Elles vont donc se développer plus rapidement en journée. C'est la raison pour laquelle la filtration sera plus performante si vous la réaliser à ce moment-là. Les algues n'auront ainsi pas le temps de s'installer.

Si vous pensez que filtrer la nuit est une excellente idée, il va falloir réviser vos préjugés. La nuit, il n'y a en effet pas de photosynthèse, donc les bactéries et autres lichens ne se développent pas. Il est donc inutile de nettoyer l'eau car elle n'est pas salie.

Autre paramètre important à prendre en compte, la position des buses de refoulement. Si celles-ci se situent sur une seule ligne, en face du débordement, le temps sera augmenté. Si celles-ci sont alignées sur deux rangées et sur la paroi supportant la goulotte, le temps de filtration ne sera pas modifié. Certains pensent que filtrer son eau en permanence est la meilleure solution. Il n'en est rien, sauf dans deux cas précis. Lorsque la température de l'eau dépasse les 30° - comme nous l'avons vu - et si l'eau a tournée - eau trouble, verte ou marron. D'autres pensent que filtrer coûte cher. Cela peut être vrai mais si vous adaptez au mieux les heures de filtration et la durée des cycles, en respectant les calculs cités ici, l'opération n'est pas si onéreuse que cela.
Les avantages
  • N° Vert 0 800 815 028
    +33 (0)4 94 55 67 67
  • Un piscinier à votre écoute
  • Lundi - Vendredi : 8h-19h et Samedi 9h-17h - Service client : 9h-12h Lundi - Vendredi
Inscription Newsletter