Piscine
Lundi - Vendredi : 8h-19h et Samedi 9h-17h - Service client : 9h-12h Lundi - Vendredi

Chien & piscine

Pour les heureux propriétaires de piscine qui dispose d'un chien, ces derniers doivent avoir conscience qu'un bassin est une véritable source de tentation pour leur animal qui n'hésitera pas à y plonger pour jouer et s'y rafraîchir notamment en période de fortes chaleurs.

Cependant, laisser son compagnon à 4 pattes se baigner présente certains risques aussi bien pour ce dernier que d'un point de vue hygiénique face auxquels existent différentes précautions d'usage à connaître et à appliquer.

La piscine : Une zone à risque pour le chien



Bien qu'une piscine privée ne constitue pas, à première vue, un endroit dangereux pour l'animal, certains facteurs peuvent directement mettre en péril sa santé voire sa vie. En premier lieu, le chien s'expose à un risque réel d'intoxication. En effet, à la différence d'une baignade dans un lac par exemple, l'eau présente dans une piscine est généralement traitée et contient soit du chlore, soit du sel qui peuvent générer chacun de graves troubles digestifs chez l'animal en cas d'ingestion.

Si le chlore a une incidence directe sur le tube digestif de la bête, le sel assimilé est également très nocif sur sa santé. Si le chlore et le sel contenus dans l'eau d'une piscine entraînent d'importants dérèglements chez l'animal, ces derniers sont également tout aussi nocifs pour sa peau et son système respiratoire dont la sensibilité est nettement supérieure à celle de l'être humain. Toujours au sujet de la santé de l'animal, il faut savoir que ce dernier, à l'instar des humains, n'est pas à l'abri d'un choc thermique notamment lorsqu'il fait très chaud. Dans une même logique et particulièrement si l'animal est malade ou âgé, il convient de consciencieusement le sécher après sa baignade pour lui éviter tout risque d'hypothermie.

Bien évidemment, outre les conséquences générées par l'ingestion ou le contact avec l'eau traitée d'une piscine, un autre risque majeur menace l'animal : la noyade. Outre le fait que certains chiens ne parviennent pas à nager, la plupart de ce type de décès s'explique par le fait que l'animal s'épuise à chercher à s'extraire de la piscine sans y parvenir. Pour se prémunir de ce type d'accidents, la meilleure des précautions est identique à celle appliquée pour les jeunes enfants : une surveillance accrue de son animal et l'installation d'un système de sécurité et d'alarme en phase avec son bassin.

Un autre moyen d'éviter ce danger mortel passe tout simplement par une bonne éducation de la bête en la rendant obéissante et en ne lui permettant de rentrer dans le bassin qu'avec l'autorisation de ses maîtres. Un bon dressage sera, à ce titre, une précieuse garantie de tranquillité pour la suite.

Certaines autres mesures de bon sens permettront de réduire significativement les risques auxquelles s'expose l'animal vis-à-vis de la piscine. Tout d'abord, afin de s'assurer que ce dernier ne soit pas tenté de boire l'eau du bassin, il convient de lui donner à boire peu avant sa baignade et de toujours mettre à sa disposition une gamelle d'eau à tout moment de la journée. Pour le protéger des risques cutanés et gastriques, il convient aussi de suivre à la lettre les prescriptions en terme de dose de chlore sans surdosage et de veiller à effectuer un rinçage de son animal à l'eau douce après chaque séance de baignade.

En ce qui concerne la noyade, outre la sécurisation du bassin avec la mise en place de barrières, de couverture ou encore de l'installation d'une rampe de sauvetage, il convient d'apprendre à son animal à nager dès ses premières années. Il existe même des colliers spéciaux de sécurité qui permettent d'alerter les propriétaires de la chute de l'animal dans la piscine. Pour s'équiper en conséquence, certaines entreprises comme Piscine Center propose une grande variété d'équipements entièrement consacrés à la sécurité du bassin.

Baignade du chien : Un risque également pour la piscine



Si la piscine représente une source de risques indéniable pour l'animal, ses propriétaires ignorent pour la plupart qu'un chien qui se baigne régulièrement dans leur bassin peut avoir des conséquences néfastes sur la qualité de l'eau et sur le fonctionnement général de la piscine. En terme d'hygiène, la baignade de l'animal va accroître les probabilités de présence de parasites et de diverses impuretés dans l'eau sans oublier la saleté et la poussière présentes dans sa fourrure qui va inévitablement se retrouver par la suite dans l'eau du bassin. Un autre phénomène à craindre en laissant son animal se baigner est sa perte de poil. Outre le fait de générer des dépôts de poils peu agréables sur la surface de l'eau, ces poils vont inévitablement venir encrasser les filtres du bassin et entraîner par conséquent une baisse significative de la capacité de l'eau à se renouveler. De plus, si jamais l'eau contient trop d'impuretés, une réaction chimique entre le chlore contenu dans l'eau et les déchets d'origine organique sera à l'origine de la création de chloramine, une substance particulièrement néfaste pour l'organisme.

L'autre risque concerne davantage l'aspect esthétique du bassin et plus particulièrement le liner. En effet, en raison de ses griffes, l'animal peut, à chacune de ses entrées ou sorties du bassin, endommager le liner ou la membrane armée et même rayer la coque de manière irréversible.

De quelle manière protéger sa piscine malgré la présence de son chien ?



Afin de préserver la qualité de l'eau de son bassin malgré son utilisation régulière par l'animal de la maison, il existe différentes mesures à mettre en ?uvre pour préserver sa piscine. La première d'entre elles consistera tout simplement à entretenir son animal avec régularité, soit en l'amenant directement chez un professionnel du toilettage, soit en réalisant soi-même ces soins. Le fait de laver et de brosser fréquemment son compagnon à quatre pattes permettra de le débarrasser de tous les poils et autres impuretés qui auraient, dans le cas contraire, finis dans l'eau du bassin.

Un autre moyen de maintenir une qualité de l'eau optimale est tout simplement de bien respecter le cycle d'entretien de sa piscine et de ses filtres. Lorsque l'on est propriétaire d'un animal qui utilise occasionnellement le bassin, il peut s'avérer tout à fait judicieux de faire l'acquisition de préfiltres jetables qui vont préserver les skimmers et qui vont empêcher ces derniers de se boucher de manière prématurée à cause des poils et des impuretés véhiculés par la bête.

De même, pour protéger son liner de tout risque de griffure, notamment lorsque l'animal tentera de sortir du bassin, l'installation d'une rampe spécifique diminuera considérablement les risques de dommages. Cette mesure ne s'appliquera bien évidemment que dans le cas spécifique des piscines en coque puisque les bassins en dur ne sont pas soumis à ce genre de problèmes. En définitive, inviter son animal à utiliser le bassin doit demeurer strictement occasionnel. Il est bien évidemment préférable de lui offrir ce plaisir dans un environnement naturel à l'image d'un lac ou d'une rivière. En tout état de cause, l'association chien/piscine n'est pas sans risque aussi bien pour l'animal que pour le bassin lui-même.

Description : Lorsque l'on est propriétaire d'un animal qui a accès à la piscine, certaines mesures doivent être appliquées autant pour l'intégrité de son compagnon que pour la préservation de l'état et des performances de ses équipements.
Les avantages
  • N° Vert 0 800 815 028
    +33 (0)4 94 55 67 67
  • Un piscinier à votre écoute
  • Lundi - Vendredi : 8h-19h et Samedi 9h-17h - Service client : 9h-12h Lundi - Vendredi
Inscription Newsletter