Piscine
LUNDI-VENDREDI DE 8H30 À 19H00, SAMEDI 9H00 À 17H00
Piscine Center > Informations Piscine Center > Installation d'une piscine autoportée

Installation d'une piscine autoportée

Pratique et surtout, facilement accessible, le bassin autoportante est une variante de la piscine gonflable. Elle répond parfaitement aux besoins des petits et des grands.

Contrairement à ce que l'on pense, ce modèle est facile à installer, à condition de respecter quelques consignes. Voici donc les points essentiels à retenir pour mettre en place votre bassin, pour pouvoir en profiter à votre guise, en toute sécurité.

Une piscine autoportée, c'est quoi exactement ?



Également connue sous l'appellation de bassin autoportant, la piscine autoportée est avant tout gonflable. Il s'agit d'un des modèles hors-sol les plus populaires, grâce à son prix qui est aujourd'hui accessible à tous les budgets. Conçu avec une toile souple en caoutchouc ou en pvc, selon le fabricant, ce modèle dispose d'une structure globale qui ne comporte aucun élément rigide. La partie supérieure du bassin est équipée d'un boudin, qui consiste en une sorte de poche souple à gonfler, à remplir avec de l'eau ou de l'air selon le cas. Ce premier élément flotte et s'élève jusqu'à ce que le bassin soit entièrement rempli d'eau.

Il faut savoir que ce modèle se soutient toute seule, grâce à la pression exercée par l'eau au niveau de ses parois, sans aucune structure spécifique. Lorsque le bassin est renforcé par des éléments rigides, comme des tubes en acier, ou tout simplement, des tubes métalliques en acier, il sera alors qualifié de tubulaire. Aujourd'hui, le modèle autoporté est disponible en kit, comprenant une structure en toile, une toile de protection supplémentaire à poser sur le sol, un système de filtration ainsi qu'une série d'accessoires destinés à faciliter son entretien. Ronds ou ovales, les bassins autostables offrent la possibilité de se baigner à plusieurs.

Particulièrement prisé par les familles, le bassin est disponible dans un large choix de dimensions. Le diamètre varie ainsi de 2,5 à 10 mètres pour les modèles ronds, contre 4 à 15 mètres pour les structures ovales. La profondeur va ainsi de 70 cm à 1,20 mètre selon le cas. Dans la plupart des cas, celui-ci est proposé en couleur bleu ou gris.

Le matériel nécessaire



Avant d'installer le bassin autoporté, vous devez prendre le temps de rassembler le matériel nécessaire.

Pour l'étape de préparation de l'emplacement, qui garantit la réussite du processus d'installation, vous aurez besoin :

- d'un niveau à bulle d'environ 50 cm,
- d'une règle de maçon d'une longueur minimale de 2 mètres,
- d'une certaine quantité de sable, afin de corriger les écarts de niveau,
- d'une brouette et d'une pelle pour transporter le sable.


Pour raccorder la pompe et mettre en place le système de filtration, vous aurez besoin :

- d'une prise électrique étanche à proximité de l'emplacement du bassin, de préférence avec un indice IP 55,
- d'une rallonge électrique, de classement IP 44
- d'un point d'eau en extérieur, ou facilement accessible,
- d'un tuyau d'arrosage pour le remplissage du bassin et les différentes opérations d'entretien et de nettoyage.


Enfin, pour l'installation et la mise en place du bassin, vous aurez besoin d'un gonfleur de piscine performant. Vous pouvez aussi utiliser une pompe à main ou une pompe à pied, à condition que celui-ci puisse gonfler correctement l'anneau qui doit être suffisamment rigide et tendu.

La préparation du sol



Avant d'installer votre piscine autoportée, vous devez impérativement penser à préparer le sol où celle-ci sera définitivement placée. Vous devez en effet vous assurer que le terrain soit parfaitement lisse, et sans irrégularités.

Commencez donc par choisir le bon emplacement. Sachez avant tout que les bassins posés à même le sol sont tout simplement incompatibles avec un emplacement en pente, pour la simple et bonne raison que l'eau se nivelle facilement d'elle-même, et exerce facilement une forte pression sur les côtés, au risque de créer une hernie qui déchirera rapidement la structure. Si le sol est en pente, vous devez donc réaliser des travaux de terrassement, et faire en sorte que ladite surface soit la plus plane possible.

Partez toujours du principe selon lequel ce type de bassin est particulièrement lourd. Il vous sera quasiment impossible de le déplacer, une fois rempli d'eau, et que lorsque le sol n'est pas stable, celui-ci risque de s'affaisser ou de s'effondrer. Évitez donc les sols fraîchement remblayés qui ont tendance à se tasser au fil du temps, et qui ne sont pas toujours horizontaux, les sols caillouteux ou rocheux qui risquent de percer la base du bassin, et bien évidemment, les sols sableux qui se déforment et qui manquent de stabilité. Préférez plutôt une surface dotée d'un gazon, une terre battue ou conçue avec une dalle en béton. Le sol avec gazon doit être tondu le plus court possible. Ayez toujours le réflexe de déposer une couche de sable homogène et plane sur l'emplacement choisi, avant de mettre en place le tapis de sol. Dans la plupart des cas, ce tapis est proposé dans les mêmes dimensions que le fond de votre bassin. Veillez donc à ce que ce dernier soit parfaitement centré. Placez ensuite la valve de vidange dans la bonne direction.

Étant donné que ce modèle autostable n'est pas livré avec un dispositif de chauffage, vous devez donc choisir l'emplacement le plus exposé au soleil, avant le montage. Évitez donc de le placer sous un arbre, qui, en plus de fournir de l'ombre, risque de faire tomber des éléments indésirables, comme des feuilles ou des insectes dans l'eau. Privilégiez également un endroit moins exposé au vent. En tenant compte des dimensions de votre bassin, avant le montage, choisissez toujours un emplacement qui offre une surface supplémentaire pour circuler, pour installer une échelle, et pour brancher aisément la pompe de filtration. Vous devez ensuite veiller à ce que l'emplacement que vous choisissez soit le plus proche possible d'une arrivée d'eau et d'électricité, car vous serez amenés à remplir le bassin d'eau et l'alimenter avec des équipements de filtration. Pour des raisons de sécurité, vous devez vous assurer que les installations électriques respectent les normes en vigueur.

L'installation proprement dite de la structure



C'est seulement après avoir préparé le sol que vous pourrez procéder à l'installation proprement dite de votre bassin autoportant. Contrairement à ce que l'on pense, ce modèle gonflable est facile à mettre sur pied. Pour ce faire, il vous suffit de suivre à la lettre les instructions fournies par le fabricant.

Si vous ne disposez pas de mode d'emploi ou de tout document indiquant les étapes d'installation du bassin, vous devez commencer par déplier la l'ensemble sur le tapis de sol. Évitez de la trainer par terre, au risque de la déchirer. Partez donc du centre du bassin, et dépliez délicatement la structure en veillant à ce que les écarts soient réajustés. Si la structure est livrée avec un système de filtration, faites en sorte que celui-ci soit facilement raccordable avec une prise électrique. Il en est de même pour la valve de vidange. Vous pourrez ensuite gonfler le boudin en toute sécurité.

Après cette première étape, vérifiez toujours que votre bassin est parfaitement centré sur le tapis. Lissez ensuite le fond du bassin, afin d'enlever les éventuels plis au niveau du fond. Placez les différents bouchons.

Bien remplir la piscine autoportée



Après avoir gonflé le boudin, procédé au montage et placé tous les bouchons de votre bassin, vous pourrez désormais passer à l'étape du remplissage. Utilisez de préférence de l'eau du réseau, pour éviter les éventuels problèmes de coloration du liner et du bassin.

Après avoir rempli le bassin à hauteur de 2 à 3 cm d'eau, ayez toujours le réflexe d'enlever les plis, en procédant du centre vers l'extérieur. Cette opération n'est possible qu'à une hauteur d'eau de moins de 5 centimètres. Il est important d'éviter ces plis, car en plus de retenir la saleté, ils accrochent facilement les pieds des baigneurs, et risquent par conséquent de percer ou de déchirer le fond du bassin.

La durée de remplissage du bassin varie bien évidemment en fonction de son volume, et peut aller de 1 h à quelques jours, selon ses dimensions et la pression de l'eau. Après avoir rempli votre piscine, vous devez vérifier le niveau de pH de l'eau qui doit être compris entre 7,2 et 7,5.

Les avantages
  • N° Vert 0 800 815 028
    +33 (0)4 94 55 67 67
  • Un piscinier à votre écoute
  • LUNDI-VENDREDI DE 8H30 À 19H00, SAMEDI 9H00 À 17H00
Inscription Newsletter